À bas les pompes à pénis et les chirurgies coûteuses et périlleuses!

Alertes ou Danger ?

hommesUne « histoire de pompe à pénis »! Il était une fois, un couple parfaitement heureux. Leur relation se portait bien: Ils vivaient sereinement, s’aimaient énormément, et avaient une vie sexuelle très épanouie. Enfin presque. Enfin non, ce n’est pas entièrement vrai. Leur vie sexuelle était un désastre.  »Pourquoi », vous vous demandez? Eh bien, c’est très simple. L’homme souffrait de ce qu’on appelle SDV. Les traitements ne donnent pas forcément envie, entre pompes du pénis et chirurgies, cela laisse à prendre peur.

Enfin, n’anticipons pas les choses, commençons déjà par expliquer ce que c’est.

Syndrome du vestiaire, appellation qui se vaut!

Le syndrome du vestiaire est, comme son nom l’indique, a un rapport avec le fait de se déshabiller en publique. Et pas pour n’importe quelle raison! Il s’agit là d’un problème bien particulier, qui cause cette peur de nudité.

C’est l’angoisse d’avoir un trop petit pénis: Un homme sur deux souffre de cette angoisse, et trouve trop petite sa verge. Et la taille anormale de son sexe lui pose problème, mais d’une manière inimaginable: Essayons d’analyser la chose, de réellement la comprendre, et par la suite d’en conclure les conséquences.

Un homme est de nature très soucieux de son apparence, et il accorde énormément d’importance à son pénis qui est en fait, selon lui, et selon ce que lui appris toute une conscience collective dès son jeune age, le totem de sa virilité et le symbole de sa masculinité par excellence. Plus explicitement, c’est la taille de sa verge qui compte et les comparaisons et les réflexions dessus en deviennent de plus en plus obsessives.

Face à l’importance exagérée qu’accorde la société à cette partie de l’anatomie de l’homme, et à cause du fait que la taille de la verge est considérée comme un atout crucial selon lequel est jugé l’homme, mais surtout en prenant en compte la préférence absolue qu’avouent avoir les femmes pour les grandes tailles, pour les hommes dont la verge mesure plus que la norme de longueur et de diamètre, l’homme à petite taille, communément désigné par le terme quand même péjoratif  »homme à micropénis », développe inévitablement une terrible impression d’infériorité et d’insuffisance. Il est embarrassé à la simple idée de se changer en public et ressent un gène énorme à s’afficher nu devant sa conjointe. Il en vient à essayer plusieurs gadgets d’agrandissement de pénis, tels que la pompe à vide du pénis, qui est une véritable menace!

Frustration, quand tu nous tiens

frustrationDe ce fait, la confiance de l’homme est complètement déstabilisée, et sa fierté l’est aussi. Il est nerveux pendant l’acte, ceci peut rendre ses performances sexuelles tout à fait médiocres, et peut même l’empêcher d’avoir une érection rigide et suffisante pour fournir une pénétration assez forte à la femme. Tout ceci va par la suite, sans le moindre doute, nuire énormément à la psychologie de l’homme, à sa réputation sexuelle, à son désir ou sa libido, et, inexorablement, à son couple.

L’homme à petit pénis est donc constamment pensif, se sent souvent humilié, épié, et a l’impression de toujours décevoir, d’être sexuellement indépendant et inférieur aux autres hommes.

Une bien jolie manière de s’en sortir

Cependant, notre petite histoire n’est pas forcément destinée à mal finir, et l’homme à petit pénis n’est pas obligé de passer toute sa vie seul à se lamenter de son pauvre sort. Il y a bien des solutions pour remédier à son problème, et agrandir son pénis qu’il juge être de taille inférieure à la norme. À bas les pompes à pénis et les chirurgies coûteuses. La méthode la plus sûr, à ce propos, est celle que nous offre la nature: Les produits à base d’herbe sont tout ce qu’il y a de plus pratique et de plus efficace dans ce domaine.

agrandissement pénis maxosize